Photo du bandeau : Carey Shaw

 

LOUISE BÉDARD, CHORÉGRAPHE ET DIRECTRICE ARTISTIQUE

Louise Bédard est une artiste à part entière. Depuis plus d’une trentaine d’années elle entremêle sa carrière d’interprète à celle de chorégraphe. Après son passage au Groupe Nouvelle Aire, où elle étudie et acquiert sa première expérience comme danseuse professionnelle, elle collabore aux créations de plusieurs chorégraphes et artistes montréalais. Remarquée pour son intensité sur scène ainsi que pour sa capacité à aborder l’univers chorégraphique des créateurs avec engagement et passion, elle reçoit en 1983 le prix Jacqueline-Lemieux du Conseil des Arts du Canada. Louise prend conscience de la richesse de la danse contemporaine comme langage et devient créatrice à son tour. Cofondatrice de Circuit-Est centre chorégraphique, elle fonde par la suite sa propre compagnie Louise Bédard Danse en 1990. Depuis, elle a signé une trentaine de pièces pour sa compagnie, ainsi qu’une quinzaine de commandes pour différents groupes et artistes.

Photo : Angelo Barsetti

Photo : Angelo Barsetti

DÉMARCHE

L’œuvre chorégraphique de Louise Bédard témoigne du rôle prépondérant de l’interprète dans le processus créatif ainsi que de l’interaction entre les générations d’artistes. Elle aborde des thèmes tels que l’altérité, l’identité, l’appartenance au monde et la féminité. L’œuvre et le cheminement de femmes artistes, peintres, plasticiennes, sculptrices, photographes d’ici ou d’ailleurs, sont les socles sur lesquels elle s’appuie régulièrement et jusqu’à ce jour pour enrichir son imaginaire et sa démarche. Ce sont des artistes qu’elle a également fait découvrir par des activités parallèles à ses spectacles.

Les couleurs et les timbres du langage chorégraphique de Louise Bédard prennent ainsi souvent leurs sources dans d’autres formes d’art. La chorégraphe conçoit ses pièces en couches successives. La manière dont elle utilise le corps qu’elle met en scène se détaille en découpages et remaniements qui en démontrent toutes les perspectives possibles, comme dans le collage, la peinture ou la photographie. L’une de ses premières préoccupations est de rendre palpable l’intensité de la vie, des images et des valeurs qui l’animent à l’intérieur. La vie inconsciente se mêle à sa danse. Elle convoque sur le plan dramaturgique, à la fois le réel et la fiction. L’être au singulier, son registre sensoriel, sa relation plurielle aux autres occupent une place importante dans sa démarche, tout comme la dimension humaine des danseurs. Elle a pour volonté d'ausculter le mouvement avec l'intention de formuler un langage qui dépeint la complexité et la fragilité des êtres.

PRIX ET DISTINCTIONS

  • 2018 : Prix de la danse de Montréal - catégorie interprète

  • 2016 : Finaliste en danse – Grand Prix du Conseil des Arts de Montréal

  • 2005 : Finaliste en danse – Grand Prix du Conseil des Arts de Montréal

  • 1997 : Prix national Jean A. Chalmers de danse

  • 1996 : Prix d’Auteur des 5e Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

  • 1983 : Prix Jacqueline-Lemieux

 
Photo : Claudia Chan Tak

Photo : Claudia Chan Tak